Vacance

substantif féminin


  • État de ce qui est vacant.
  • État de ce qui est vide, inoccupé.
  • État d’un emploi, d’un poste, d’une charge momentanément dépourvu(e) de titulaire.
  • État provisoire d’une succession qui n’est réclamée par personne, que les héritiers soient inconnus ou que les héritiers y aient renoncé
  • Temps pendant lequel l’autorité de l’État ne s’exerce pas, où les instances du pouvoir politique ne peuvent pas fonctionner.
  • Vide affectif, moral ou intellectuel.
  • Cessation d’activité d’un organisme officiel pour une période déterminée de l’année.
  • Période pendant laquelle les audiences de justice sont suspendues, un service d’urgence étant toutefois maintenu.
  • Périodes pendant lesquelles le Parlement n’est pas réuni en session ordinaire (en France, 1
  • Période plus ou moins longue pendant laquelle une personne cesse toute activité professionnelle pour se reposer, se détendre.
  • Période de fermeture des écoles et des facultés fixée chaque année par décret.
  • Les vacances d’été, qui se situent généralement entre juillet et septembre (p. oppos. aux
  • Congé rémunéré (généralement cinq semaines) auquel ont droit les salariés selon les critères régis par la législation du travail.
  • Structure accueillant les individuels et les familles selon des formules et des prestations diverses (animation, garde d’enfants, etc.).
  • Formule de vacances permettant l’échelonnement des paiements.
  • Bon(s) délivré(s) à certaines familles, généralement modestes, subventionnant tout ou partie de leurs vacances ou celles de leurs enfants.
  • Toutes les prestations liées à l’organisation et à la réalisation des vacances.
  • Campagne médiatique ayant pour objet le tourisme et les vacances.
  • État de repos, d’inaction.
  • État d’un esprit libre, disponible.
  • Donner toute liberté, tout loisir à (quelqu’un).