Stigmatiser

verbe transitif


Il est désormais fréquent aujourd’hui d’entendre parler de stigmatisation : utilisé généralement pour désigner l’attitude de certaines personnes, ce terme est connoté de manière négative dans la mentalité collective. Mais en quoi consiste donc le fait de “stigmatiser”?

Formé par dérivation, ce mot est formé du radical stigmate et du suffixe -er, et peut être défini comme la propension à désigner publiquement quelqu’un en attirant l’attention sur un aspect de son caractère, de son physique ou de sa profession.

Utilisée initialement au sens propre, la stigmatisation avait pour but de marquer physiquement quelqu’un. Ce sens était directement hérité des textes bibliques évoquant les stigmates du Christ, à savoir les plaies laissées dans la chair de ses mains et de ses pieds prouvant sa crucifixion lors de la Passion. Le radical de “stigmatiser”, stigma, désignait en effet à l’origine la “piqûre au fer rouge”, d’où cette idée de nommer “stigmates” les trous rouges de ces blessures. “Stigmatiser” devient alors synonyme de “laisser une trace, une empreinte”. Par exemple, lorsque les esclaves s’enfuyaient ou lorsque la légion romaine engageait des soldats, tous étaient marqués d’une brûlure signifiant publiquement leur désobéissance ou leur appartenance.

Puis, le terme “stigmatiser” est passé du sème physique au sème moral: il implique ainsi de pointer du doigt, de discriminer quelqu’un publiquement. Si l’on prend l’exemple de la seconde guerre mondiale, les juifs étaient stigmatisés : ils devaient porter l’étoile jaune pour que leur religion soit connue de tous comme une infamie. Les personnes alentours adaptaient alors leur comportement à ce stigmate. Stigmatiser revient alors à réduire sa perception de l’Autre à un seul critère perçu comme négatif. Aujourd’hui, on pourrait par exemple dire que certaines personnes en surpoids sont stigmatisées : on ne voudra pas embaucher tel ou tel en raison de son obésité parce que cette dernière sera le signe d’un laisser aller, d’une absence de volonté. Stigmatiser revient alors à étiqueter les êtres pour les identifier de manière réductrice.


Recherche