Trivial

adjectif substantif féminin verbe transitif ,adverbe


  • Qui par sa fréquence est devenu banal, ordinaire, n’a plus aucune originalité.
  • Vérité reconnue par tout le monde.
  • Qui concerne les faits de la vie la plus courante, la plus quotidienne.
  • Commun, sans intérêt particulier.
  • Qui manque de distinction, d’élégance.
  • Ce qui est vulgaire, commun.
  • Personne dont les manières, la conduite, l’expression sont vulgaires.
  • Qui est grossier, vulgaire; qui concerne les éléments qu’une société condamne comme étant contraires aux bonnes mœurs, au bon usage, à la bienséance.
  • Marque stylistique appliquée à des mots de niveaux de langue familière ou populaire, que la norme socio-culturelle condamne comme ayant des connotations indécentes, grossières ou obscènes
  • Qui satisfait manifestement à une définition ou aux conditions d’un problème, mais n’a, en général, qu’un intérêt intrinsèque mineur”
  • Dont la connaissance n’apporte rien, dont la démonstration est très facile.
  • Dieux qui présidaient aux carrefours.
  • Qui s’élève à un carrefour.
  • Action de rendre banal.
  • Rendre trivial.
  • D’une manière banale, ordinaire, sans originalité.
  • D’une manière choquante par rapport à ce qui est la bienséance, par son manque de retenue (dans la conduite, les actions, les propos).