Transfert

substantif masculin


  • Déplacement, transport (de personnes ou de choses) d’un lieu à un autre selon des modalités précises.
  • Déplacement, le plus souvent massif et forcé, de populations d’une région à une autre, d’un pays à un autre lors d’un conflit ou d’une catastrophe naturelle.
  • Mutation d’un joueur professionnel d’un club ou d’un groupe dans un autre.
  • Opération consistant à faire passer des valeurs monétaires d’un compte à un autre ou d’un pays à un autre.
  • Transmission d’un pays à un autre, moins développé dans un ou plusieurs secteurs de son économie, de son industrie et de son organisation socioculturelle, de savoir-faire, de recettes pour maîtriser le développement technique dans les secteurs considérés”
  • Déplacement de données d’un organe ou d’un emplacement à un autre en vue de son traitement.
  • Passage automatique de chacune des pièces à usiner d’un poste de travail au suivant.
  • Passage d’un ordre à un autre.
  • Acte par lequel on transmet un droit d’une personne à une autre.
  • Changement d’affectation de ressources.
  • Revenus prélevés sur des individus économiquement productifs pour être redistribués, selon certaines normes, à des personnes ou à des groupements ne fournissant aucune contrepartie productive.
  • Substitution du nom du nouveau contribuable sur le rôle des contributions directes, à la suite d’un changement de propriété”
  • Substitution d’une souveraineté à une autre.
  • Phénomène par lequel un sentiment éprouvé pour un objet est étendu, par association, à un autre objet.
  • Mécanisme par lequel un sujet, au cours de la cure, reporte sur le psychanalyste les sentiments d’affection ou d’hostilité qu’il éprouvait primitivement, surtout dans l’enfance, pour ses parents ou ses proches”
  • Effet facilitateur ou inhibiteur d’une activité initiale sur une activité d’acquisition subséquente: le transfert est dit positif, si l’acquisition est facilitée par l’activité préalable (…); il est dit négatif, dans le cas inverse”