Spirituel

adjectif et substantif substantif féminin ,


  • (Ce) qui est de l’ordre de l’esprit ou de l’âme, qui concerne sa vie, ses manifestations, qui est du domaine des valeurs morales et intellectuelles; (personne) qui étudie ce domaine.
  • Qui est esprit, qui n’a pas de corps.
  • Qui est de l’ordre de l’esprit (considéré comme un principe indépendant), qui concerne l’esprit; dont l’origine n’est pas matérielle.
  • Qui se rapporte au domaine de l’esprit, de la pensée, de l’activité intellectuelle.
  • Qui se situe au niveau de l’esprit, de la pensée, des valeurs intellectuelles.
  • Qui manifeste une parenté, une filiation dans l’ordre de l’esprit, de l’intelligence.
  • Préoccupé des choses de l’esprit plus que des biens matériels.
  • Personne qui a une vie intellectuelle intense, qui est préoccupée des choses de l’esprit; philosophe qui professe le spiritualisme.
  • Qui se situe au niveau de l’âme, de l’esprit, de la vie psychique, sans rien de sensuel; qui a rapport à la vie intérieure de l’âme dégagée des sens, aux fonctions supérieures de l’esprit.
  • Qui n’appartient pas au monde physique mais au monde de l’esprit, de l’âme, à la vie religieuse, au domaine moral distinct des réalités du monde sensible et de la vie pratique.
  • Responsable au point de vue religieux.
  • Ce qui appartient au domaine de l’esprit, de la pensée, de l’âme.
  • (Ce/personne) qui concerne, étudie la vie de l’âme en tant qu’émanation et reflet d’un principe supérieur; qui est relatif à la pratique ou à la vie religieuse, à la spiritualité, à la religion.
  • Relatif à la vie religieuse.
  • Relatif à la pratique de la méditation et de l’union mystique avec Dieu, aux moyens pour y parvenir.
  • Vie de l’âme qui tend à l’union avec Dieu; vie religieuse.
  • Fondé sur l’Église, organisé sur des bases religieuses.
  • Rempli, pénétré de spiritualité; de spiritualité.
  • Qui fait preuve d’une grande spiritualité.
  • De spiritualité.
  • Qui traite de religion, de spiritualité.
  • Chant religieux; musique religieuse, sacrée.
  • Concert où l’on exécute une musique à caractère religieux.
  • Allégorique, figuré, mystique.
  • Mysticisme, ce qui touche à la religion, à Dieu.
  • Personne faisant preuve d’une grande spiritualité, servant de modèle ou de référence à ceux qui cherchent à développer leur vie spirituelle; mystique, religieux.
  • Nom qui fut donné, dans le treizième siècle, à des membres de l’ordre des frères mineurs de Saint-François qui firent schisme dans cet ordre, sous prétexte d’observance exacte de la règle”
  • Quiétiste au XVII
  • Qui a de l’esprit, qui manifeste une forme d’intelligence vive et mordante, qui excelle dans l’art d’opérer des rapprochements drôles ou de manier les idées et les mots avec une verve fine et piquante.
  • Qui annonce, dénote de l’esprit, une intelligence fine et piquante.
  • Espiègle, fin, malicieux.
  • Qui est plein d’esprit, d’intelligence; qui manifeste du piquant
  • Ne pas être intelligent, malin.
  • Trouver amusant, intelligent, malin de.
  • Fin.
  • Alerte, vif.
  • Bien rendu, vivant.
  • Qui exprime le caractère des objets, qui donne de la vie.
  • Dont l’art est vivant.
  • Au caractère alerte, vif.
  • Finesse d’esprit; caractère amusant, plaisant.
  • Le genre spirituel.
  • Caractère véridique, vivant d’une œuvre d’art.
  • Personne d’esprit.
  • Chercher avec affectation à faire preuve d’esprit.
  • Raffinement subtil.