Réservé

verbe transitif substantif masculin ,


  • Mettre de côté dans un contrat une clause à faire valoir ultérieurement.
  • Partie d’une succession qui revient de droit aux héritiers légitimes.
  • S’attribuer à l’avance quelque chose par une clause; mettre de côté pour soi un droit.
  • Conserver le droit de.
  • Destiner quelque chose à l’usage exclusif ou particulier de quelqu’un.
  • Péchés qui, en raison de leur gravité, ne peuvent être absous que par le pape ou un évêque.
  • Chasse, pêche dont la pratique sur un domaine est soumise à autorisation.
  • Quartier où sont situées les maisons de prostitution dans certaines villes.
  • Être attribué particulièrement à un usage.
  • Garder pour soi quelque chose à son usage exclusif ou comme prérogative.
  • Conserver pour l’avenir la possibilité de (faire quelque chose).
  • Retenir quelque chose à l’avance pour quelqu’un.
  • Tenir en réserve; retenir quelque chose pour quelqu’un de telle sorte qu’il puisse en disposer.
  • Louer ou faire retenir pour quelqu’un, quelque chose.
  • Lui destiner dans un avenir plus ou moins proche un sort ou une surprise.
  • Mettre de côté quelque chose pour plus tard en vue d’une utilisation précise.
  • Mettre à part, conserver.
  • Faire en sorte de garder toute latitude, toutes ses chances dans l’avenir.
  • S’abstenir de donner son avis.
  • Destiner quelqu’un à une fonction, un rôle.
  • Avoir quelqu’un à sa disposition pour.
  • Être destiné à faire survenir.
  • Il appartient à (quelqu’un, quelque chose) de.
  • Préserver quelque chose.
  • Garder intact (son appétit) pour.
  • S’abstenir de; rester sur la réserve.
  • Conserver des possibilités, des arguments pour les utiliser au moment propice.
  • Montrer de la réticence à faire quelque chose; faire preuve de circonspection.
  • Laisser un blanc; épargner le fond d’une peinture ou d’une gravure.