Repos

substantif masculin


  • Cessation du mouvement, état d’immobilité.
  • En état d’immobilité, en position immobile.
  • En position immobile.
  • En état d’immobilité.
  • État d’une arme à feu quand le chien n’est ni abattu, ni bandé.
  • Organe d’une arme à feu qui la maintient dans cet état.
  • Échappement dans lequel le rouage est immobile pendant la plus grande partie de l’oscillation du balancier.
  • État d’un corps, d’un observateur qui reste totalement immobile.
  • État d’un corps, d’un observateur qui reste immobile par rapport à un système de référence susceptible d’être entraîné dans un mouvement d’ensemble.
  • Masse d’un corps au repos qui, d’après la théorie de la relativité, est inférieure à la masse de ce corps en mouvement.
  • État d’activité minimale des organes et des muscles.
  • Fait de cesser une activité fatigante (travail, exercice physique, occupation) en adoptant une position, en prenant une autre activité propres à délasser; état agréable qui suit; temps employé à cet effet.
  • Repos au lit, à la chambre.
  • Repos imposé par les circonstances.
  • Lieu aménagé au bord d’une autoroute pour permettre aux automobilistes de se reposer, de se restaurer.
  • Ensemble de soins médicaux, séjour en clinique ou dans un endroit calme où une personne surmenée se repose.
  • Dans une position permettant la détente musculaire, avec une activité réduite propre au délassement.
  • Sans relâche, sans répit.
  • Fait d’interrompre un travail professionnel pour se reposer; temps accordé réglementairement ou légalement au cours du temps de travail.
  • Journée de repos qui doit, obligatoirement, être accordée aux employés ou ouvriers chaque semaine”
  • Le dimanche.
  • La retraite.
  • Être en congé hebdomadaire.
  • Lieu où l’on se repose.
  • Chose, spectacle qui repose.
  • Pause au cours d’une activité suivie.
  • Personne qui repose.
  • La femme.
  • État d’inactivité de la nature qui ne produit pas.
  • Sommeil.
  • Plate-forme, large marche qui sépare les séries de marches entre deux paliers.
  • Partie d’un édifice orné qui présente une surface unie reposante pour la vue.
  • [Commandement militaire impliquant l’abandon de la position rigide du garde-à-vous par un relâchement des bras et un léger écartement des pieds]
  • Cette position elle-même.
  • Surface plus unie dans une œuvre d’art, un tableau afin que l’œil ne s’y arrête pas.
  • Pause dans un discours, une lecture.
  • Cadence suspensive dans le discours musical, généralement sur une harmonie de dominante dans la musique classique”
  • Césure située à place fixe dans un vers.
  • État de quiétude où l’on ne ressent ni trouble, ni agitation.
  • Ce qui repose.
  • Ne pas tourmenter quelqu’un.
  • Qui ne comporte aucun risque ou aléa.
  • Qui ne donne pas de souci.
  • Sans risque.
  • Tranquille.
  • État de paix dans une collectivité, un pays; absence de troubles politiques, de guerres.
  • État de plénitude, de sérénité de l’âme qui est en union avec Dieu.
  • Béatitude éternelle.
  • Cimetière.
  • V.
  • Porter atteinte à sa sépulture, à sa mémoire.