Raisonnement

substantif masculin substantif masculin ,substantif féminin ,


  • Faculté de raisonner; exercice de cette faculté; manière de l’exercer.
  • Faculté d’analyser le réel, de percevoir les relations entre les êtres, les rapports entre les objets, présents ou non, de comprendre les faits; exercice de cette faculté, activité de la raison discursive.
  • Capacité de connaître, de juger, de convaincre; aptitude à comprendre, envisagée du point de vue de son développement plus ou moins grand selon les personnes; qualité d’une personne, disposition d’un esprit qui juge avec discernement, avec sagesse.
  • Savoir raisonner, raisonner juste.
  • Opération qui consiste à lier deux propositions pour en former une troisième (ou
  • Processus de vérification des hypothèses par l’expérience.
  • Produit de cette faculté; résultat de l’action de raisonner.
  • Ensemble des arguments issus d’une réflexion, mis en œuvre dans une discussion, et qui ont pour but de convaincre quelqu’un ou de démontrer, de prouver quelque chose.
  • [Dans des propos rapportés au style dir., sert à exprimer le doute que l’on a sur la valeur de l’argumentation d’un interlocuteur]
  • Faire des raisonnements vagues qui ne concluent à rien”
  • [Dans des propos rapportés au style dir., sert à exprimer l’irritation provoquée par les répliques, les objections répétées de l’interlocuteur]
  • Suite logique de propositions aboutissant à une conclusion.