Noble

adjectif adjectif et substantif verbe transitif ,substantif masculin ,substantif féminin ,substantif masculin ,


  • Qui appartient, par naissance ou par anoblissement, à une classe sociale exerçant à l’origine le métier des armes ou, plus tardivement, certaines charges, et en jouissant, en contrepartie, de certains privilèges.
  • Qui possède autant de quartiers de noblesse que:
  • Qualification prise par des bourgeois notables lors de la passation d’actes.
  • Qui est noble d’extraction de manière incontestable.
  • Celui qui a été anobli et n’est pas noble de naissance, par opposition au gentilhomme.
  • Qui appartient par naissance, fonction, élévation par le souverain, à une classe sociale jouissant de certaines prérogatives.
  • Qui est propre aux nobles; qui leur est relatif.
  • Qui appartient à un noble, à une famille noble.
  • Biens tenus en fief.
  • Biens francs et exempts de charges, que les gentilshommes pouvaient seuls posséder. On disait dans le même sens
  • Qui est composé de nobles; qui est habité, occupé par des nobles.
  • Abbaye où l’on n’admettait que des nobles.
  • Le faubourg Saint-Germain, à Paris.
  • Qui est supérieur au reste de la catégorie, de l’ensemble, de l’espèce; qui présente, possède certaines qualités considérées comme essentielles ou supérieures.
  • Le cheval.
  • Oiseaux qui peuvent être dressés pour la chasse, le haut vol.
  • Qui a de la beauté dans les formes, surtout dans l’avant-main
  • Vin qui bénéficie d’une appellation d’origine contrôlée
  • Cépage dont est issu ce vin.
  • Gaz rares de l’atmosphère.
  • Métaux précieux comme l’or, l’argent, qui ne s’altèrent pas au contact de l’air, du feu.
  • Organes humains essentiels tels que le cerveau, le coeur, le foie et également les parties génitales.
  • En grammaire, le genre qui l’emporte sur un autre pour l’accord (en français, le masculin par rapport au féminin).
  • Qui est d’une grande technicité; qui est d’un haut degré de perfectionnement.
  • Qui est exempt de vulgarité; qui dénote des sentiments élevés, qui a de la distinction dans son allure, son comportement, sa personnalité.
  • Qui est exempt de bassesse; qui a, qui manifeste de la dignité, de la générosité, de la grandeur dans sa pensée, dans sa conduite.
  • Personnage d’un certain âge et de belle prestance, à l’air grave et imposant.
  • Qui n’est pas trivial; qui est exempt de vulgarité; qui est naturellement élevé; qui dégage une impression de grandeur, de majesté.
  • Style soutenu employant les termes élevés et rejetant tout mot considéré comme bas ou vulgaire.
  • La boxe.
  • Qui a des lignes régulières; qui se distingue par l’élégance de ses formes, par l’équilibre de ses proportions et la simplicité de l’ornementation; qui a des caractères empreints de régularité, de majesté, d’ampleur.
  • Perfectionné, d’excellente qualité, de haut niveau
  • Ce qui est élevé, dénué de vulgarité; ce qui se distingue par sa qualité, sa pureté, son harmonie, sa majesté.
  • Qualificatif honorifique porté par les membres de la famille impériale au Bas-Empire et par certains dignitaires auxquels l’empereur la décernait.
  • Titre inférieur à celui de césar, créé par Constantin au Bas-Empire et conférant à son titulaire le droit de porter la pourpre.
  • Celui qui devait à sa naissance, et non à son savoir, d’être premier de la licence ou du cours de théologie de Sorbonne.
  • Celui qui noblifie.
  • Désir de paraître noble; prétention à la noblesse (chez une personne qui n’est pas noble).
  • Personnage de petite noblesse ou de noblesse douteuse.



WW