Moyen

adjectif et substantif substantif féminin ,adverbe


  • Qui se situe entre deux parties extrêmes d’un tout.
  • Qui occupe une position intermédiaire entre le haut (la partie
  • Qui occupe une position intermédiaire entre l’amont et l’aval (verticalité + déplacement).
  • Qui occupe une situation intermédiaire entre l’avant (partie
  • Voyelle produite avec le dos de la langue s’articulant vers le milieu de la voûte palatine à la limite du palais dur et du palais mou, par opposition aux voyelles antérieures et postérieures”
  • Qui occupe une position intermédiaire entre ce qui est proche et ce qui est lointain (éloignement par rapport au locuteur).
  • Qui occupe une position intermédiaire entre ce qui est interne et ce qui est externe.
  • Qui fait transition.
  • Qui se situe chronologiquement entre une période (historique, géologique) ancienne et une période moderne.
  • Langue vernaculaire utilisée sur l’ensemble du territoire français du début du
  • Qui sert d’intermédiaire, de médiateur.
  • Dans un syllogisme, celui des trois termes par l’intermédiaire duquel sont mis en rapport les deux autres (appelés
  • Élément commun permettant de communiquer.
  • Termes compris entre les termes extrêmes.
  • Qui est intermédiaire entre les groupes d’en haut et ceux d’en bas.
  • Classe intermédiaire entre la noblesse et le peuple.
  • Couches sociales non salariées (paysans, artisans, commerçants, patrons, propriétaires, rentiers, membres des professions libérales, intellectuels), intermédiaires entre le prolétariat et la bourgeoisie.
  • Classes sociales liées aux développements récents du capitalisme (employés, fonctionnaires, ingénieurs, techniciens, cadres, intellectuels).
  • Justice seigneuriale dont les compétences se situaient entre celles de la
  • Qui tient le milieu entre deux extrêmes.
  • Juste milieu, compromis.
  • Qui se situe dans une zone centrale par rapport à deux valeurs extrêmes opposées
  • Qui tient le milieu entre ce qui est bon et ce qui est mauvais.
  • Qui est le résultat d’une moyenne (arithmétique, statistique).
  • Qui correspond à la somme de la valeur la plus grande et de la valeur la plus petite, divisée par deux.
  • En bourse, cours résultant de la somme de la cote la plus haute et de la cote la plus basse d’une valeur, divisée par deux.
  • Note égale à la somme de la note la plus haute et de la note la plus basse (attribuées à un ensemble d’agents soumis à notation), divisée par deux.
  • Note égale à la moitié de la note maxima attribuable à un devoir.
  • Se dit d’un élément astronomique dont on a éliminé tout ou partie des variations périodiques”
  • Vitesse angulaire d’un astre dans un mouvement orbital elliptique, dépouillée de ses composantes périodiques”
  • Terme de tir. Point par lequel passerait la résultante de forces égales et parallèles, qu’on suppose appliquée au centre des trous de toutes les balles”
  • Qui correspond au type le plus courant, le plus répandu.
  • Élève appartenant à un cours ou une classe réunissant les élèves d’âge intermédiaire entre celui des petits et celui des grands.
  • Personne qui est typique de la moyenne de la population.
  • Durée moyenne.
  • Dans une proportion qui se situe entre les extrêmes.
  • Médiocrement.



WW