Liberté

substantif féminin


  • État de celui, de ce qui n’est pas soumis à une ou des contrainte(s) externe(s).
  • Condition de celui, de ce qui n’est pas soumis à la puissance contraignante d’autrui.
  • Condition de celui qui n’appartient pas à un maître.
  • Condition de celui qui n’est pas retenu prisonnier, qui n’est pas détenu.
  • Condition d’un malade mental qui n’est pas ou qui n’est plus soustrait à la vie en société.
  • État d’un animal qui ne vit pas en captivité.
  • État de la nature (caractère d’une de ses manifestations) en tant qu’elle ne porte pas la marque de l’homme.
  • Pouvoir que le citoyen a de faire ce qu’il veut, sous la protection des lois et dans les limites de celles-ci.
  • Pouvoir qu’a l’homme vivant à l’état de nature d’user comme bon lui semble de ses facultés.
  • État d’une nation qui reconnaît aux citoyens leurs droits civils et politiques ou dont les actes et les déterminations sont le fait des citoyens.
  • Droit des citoyens de désigner des représentants qui contrôlent les actes du pouvoir exécutif, discutent et élaborent les lois.
  • Pouvoir ou droit reconnu et garanti au(x) membre(s) d’une société dans un domaine particulier.
  • Ensemble des droits reconnus à l’individu considéré isolément ou en groupe, face à l’autorité politique et en particulier face à l’État.
  • Possibilité de se déplacer et de se fixer selon ses désirs.
  • Ensemble des garanties contre toute détention, arrestation ou pénalité non prévue par la loi.
  • Possibilité de choisir son domicile, d’en changer à sa convenance; garantie contre sa violation.
  • Droit de mettre en commun de façon permanente une activité et des connaissances dans un but non lucratif.
  • V.
  • Droit de se rassembler, de façon momentanée et occasionnelle, en vue d’échanger des idées, des opinions ou de se concerter pour défendre des intérêts.
  • Droit pour chacun de choisir sa religion et de la pratiquer, notamment en assistant à des offices publics.
  • Droit d’enseigner, d’opter pour un enseignement et de choisir le maître qui doit le dispenser.
  • Droit pour tout individu de communiquer une opinion.
  • Droit de communiquer une opinion, des idées en la ou les diffusant et notamment en la ou les publiant.
  • Possibilité de créer et de gérer une entreprise
  • Droit de louer ses services selon sa volonté
  • Possibilité d’adhérer au syndicat de son choix ou de ne pas se syndiquer
  • État d’un pays, d’une nation qui n’est pas sous une domination étrangère.
  • Autonomie d’une ville, d’une commune qui avait son propre gouvernement
  • Ensemble des droits et privilèges dont jouissaient autrefois certaines villes
  • Franchises revendiquées sous Louis XIV, par l’Église de France face au Saint Siège.
  • Ensemble des facilités accordées par un pays aux avions commerciaux étrangers qui traversent son territoire
  • Droit pour tout pays de naviguer sur les mers non enclavées
  • Degré d’indépendance que l’on juge normal et légitime pour le citoyen, le peuple, la nation et que l’on érige en valeur suprême, en idéal.
  • Statue de Bartholdi, érigée à l’entrée du port de New York.
  • État d’une personne ou d’une chose dont l’action ou la manifestation ne rencontre pas d’obstacle.
  • Possibilité d’agir, de penser par soi-même; refus de toute sujétion aux choses, de toute pression d’autrui.
  • Situation d’une personne qui n’est pas (ou n’est plus) engagée moralement, juridiquement ou religieusement.
  • État d’une personne qui est disponible.
  • Avoir (demander,…) la possibilité, la permission, le droit de.
  • Avoir (laisser…) l’autorisation pleine et entière de; avoir toute facilité, toute latitude de/pour.
  • Absence de gêne dans le comportement, dans l’expression.
  • Sans être contraint ou forcé.
  • Hardiesse de conception; aisance dans l’exécution, dans le style.
  • Absence de souci des convenances.
  • Actes, paroles, écrits, œuvres libres ou trop libres.
  • En prendre à son aise; être familier avec quelqu’un.
  • Se montrer d’une familiarité offensante.
  • Ne pas respecter quelque chose, ne pas s’y conformer; l’altérer.
  • Absence d’entraves, de préjugés dans la démarche intellectuelle.
  • Indépendance de l’esprit à l’égard de la tradition, de l’autorité, des croyances établies, des préjugés ou disposition de l’esprit qui est délivré de toute préoccupation, de tout embarras.
  • Absence d’entrave dans les mouvements du corps, dans les fonctions; absence de gêne relativement à la condition physique.
  • État de ce qui n’est pas attaché, lié, de ce qui évolue ou s’effectue sans contrainte.
  • Rupture de sa relation à un autre corps au cours d’une réaction.
  • Grandeur (mathématique, mécanique, physique) qui, dans un système donné, peut varier sans contrainte.
  • État de celui qui n’est pas soumis à des forces intérieures d’ordre irrationnel.
  • État de celui qui peut choisir souverainement entre deux possibilités contraires, sans avoir de motif relatif au contenu de l’acte à accomplir.
  • État de celui qui se détermine après réflexion, en connaissance de cause, d’après des motifs qu’il accepte; état de celui qui contrôle ses passions et qui réalise dans ses actes, le bien, la raison, la vérité considérés comme l’expression de sa nature profonde.
  • L’être humain en tant qu’être libre.