Espérer

verbe transitif


  • Attendre l’arrivée, la venue de quelqu’un; attendre sa présence.
  • Prêter à quelqu’un une qualité probable, avec une nuance intérieure de doute ou d’interrogation.
  • S’attendre à quelque chose de manière intuitive; s’imaginer qqc.
  • Attendre avec confiance un bien que l’on désire; considérer comme possible et probable sa réalisation; considérer comme certaine une chose dont on n’est pas scientifiquement, objectivement sûr.
  • Entrevoir la possibilité de quelque chose; escompter, logiquement et par voie de conséquence, quelque chose.
  • Escompter la réalisation de ce que l’on attend par l’action de quelqu’un ou de quelque chose.
  • Avoir une opinion, proche de la conviction, sans idée d’attente.
  • Formuler un souhait ou poser une question de manière atténuée ou indirecte.
  • Atténuer la formulation d’un vœu, d’un souhait, d’une question (généralement en style épistolaire).
  • Escompter la réalisation de quelque chose d’une manière proche de la certitude.
  • Avoir confiance dans l’avenir, dans la vie; entrevoir que la vie ne se termine pas dans le néant mais qu’il y a survie de l’individu (par la descendance, la vie future); entrevoir une issue favorable à la situation actuelle.
  • Avoir la vertu d’espérance.
  • Incise à valeur exclamative pour nuancer une affirmation dont on doute, ou pour essayer d’influencer la réponse à une interrogation que l’on fait.
  • Exclamation admirative ou exprimant le contentement.
  • Avoir une confiance absolue; espérer selon la vertu théologale d’espérance; faire de Dieu, de la religion, d’un être supérieur le fondement de sa vie et le guide du futur.
  • S’en remettre à.
  • Escompter quelque chose de favorable, d’heureux, grâce à l’action de quelque chose.