verbe.


  • Avoir à payer (une somme), à fournir (quelque chose) (à quelqu’un).
  • Devoir énormément d’argent
  • L’acquittement d’une dette n’est pas exigible avant le terme fixé.
  • Devoir une somme d’argent en compensation d’un dommage que l’on a causé.
  • Être obéré d’une ou de plusieurs dettes d’argent.
  • Avoir à acquitter un surplus de dette.
  • Il n’est jamais satisfait de ce qu’on fait pour lui
  • Être criblé de dettes
  • Le tort est toujours du côté du débiteur
  • S’acquitter en espèces ou, à défaut, en bonnes paroles, en promesses
  • Se dit lorsqu’on a sujet de se plaindre de la personne même qui se plaint”
  • L’avoir offensé et s’exposer à une vengeance
  • Ne pas céder, en qualité, à quelqu’un ou à quelque chose
  • Sous le rapport des défauts ils se valent
  • Être tributaire d’une chose dont la morale, l’usage exigent que l’on s’acquitte.
  • Il mérite cela pour le bienfait qu’il m’a témoigné.
  • Être tenu à.
  • Être redevable de quelque chose à quelqu’un ou à quelque chose, tenir quelque chose par son action, initiative, entremise, etc.
  • Avoir reçu la vie de, être né de quelqu’un.
  • Avoir été sauvé par quelqu’un.
  • Être causé par, provoqué par
  • Être redevable (en bonne ou en mauvaise part).
  • Être tenu de se dévouer à (quelqu’un ou quelque chose).
  • Être tenu mutuellement à (quelque chose) (en parlant de deux ou plusieurs personnes).
  • Être dû.
  • Comme il convient, comme il le faut.
  • Comme cela devait arriver.
  • C’est une chose due (pour respecter les convenances).
  • Cela ne se fait pas.
  • La modalité affecte l’agent (explicite ou implicite) du procès; elle définit sa situation, son état, par rapport à l’action exprimée par l’infinitif
  • une nécessité inéluctable à laquelle le sujet est soumis, indépendamment de sa volonté, en vertu de l’ordre des choses ou de la pression des circonstances.
  • C’était inéluctable, inévitable.
  • une obligation, non nécessairement contraignante, à laquelle le sujet est et se sent soumis en vertu d’un principe moral ou d’une règle tirée de l’expérience.
  • Agis comme tu dois le faire, en conscience
  • En ce sens
  • soit une puissance, c’est-à-dire la disposition de moyens propres à réaliser la chose que le sujet doit accomplir.
  • soit une éventualité non soumise nécessairement à une obligation.
  • une intention délibérée du suj.; celui-ci affecte son projet d’un caractère accusé de certitude.
  • une convenance de caractère social, de nécessité pratique, à laquelle le suj. se sent soumis.
  • une capacité, logiquement ou naturellement prévisible, que l’on prête au sujet.
  • La modalité affecte le procès; par le moyen de cette périphrase l’auteur du propos traduit l’aspect sous lequel la réalisation d’un procès est conçue par lui.
  • La réalisation du procès est envisagée sous l’aspect d’une éventualité hypothétique
  • ou après
  • après la conj.
  • La réalisation du procès est envisagée sous l’aspect d’une éventualité qui s’est trouvée effectivement réalisée.
  • La réalisation du procès est envisagée sous l’aspect de la probabilité; elle est présentée comme vraisemblable soit en raison d’indices sûrs, soit en vertu d’une opinion raisonnable fondée sur l’expérience.
  • La réalisation d’un procès ayant été effective (et pouvant comme telle être exprimée simplement par un verbe à un temps personnel), la périphrase marque
  • que le procès a eu lieu postérieurement à un point du passé pris comme repère.
  • que la réalisation du procès était soumise à une sorte de nécessité-fatalité.



WW