Critiqué

verbe transitif substantif et adjectif ,


  • Exercer son intelligence à démêler le vrai du faux, le bon du mauvais, le juste de l’injuste en vue d’estimer la valeur de l’être ou de la chose qu’on soumet à cet examen.
  • Porter un jugement motivé sur quelqu’un ou sur quelque chose.
  • Soumettre une chose à un examen méthodique en vue de l’estimer à sa juste valeur; la juger d’après des critères appropriés qui varient selon les domaines.
  • Faire la part de la vérité et de l’erreur à propos d’une production abstraite de l’esprit.
  • Déterminer la portée d’un phénomène.
  • Établir l’authenticité et la portée d’un fait, d’un document, d’un témoignage.
  • Faire la part du bon et du mauvais, du bien et du mal.
  • Discerner dans un ouvrage, une œuvre, l’ensemble des qualités et des défauts qui le/la rendent plus ou moins conforme à une perfection idéale.
  • Déterminer la qualité plus ou moins fine d’une chose dont la réalisation ou l’accomplissement sont soumis à des règles conventionnelles.
  • Soumettre sa propre personne à un examen, en vue de porter sur elle un jugement de valeur.
  • Se soumettre à un examen en tant qu’auteur, réalisateur de quelque chose, afin de l’estimer à sa juste valeur.
  • Émettre, formuler des jugements défavorables, d’une façon systématique ou occasionnelle.
  • Reprendre quelqu’un ou porter sur lui un jugement défavorable en se fondant sur un ou des défauts qu’il accuse.
  • Juger défavorablement quelque chose en se fondant sur une ou des imperfections qu’elle présente.
  • Juger défavorablement quelqu’un ou quelque chose, souvent avec acrimonie, en ne retenant que leurs défauts, leurs imperfections, ou même sans motif valable.
  • Relever un défaut chez quelqu’un, une imperfection dans quelque chose et porter sur eux un jugement défavorable motivé.
  • Porter des jugements non fondés, exprimer des opinions non contrôlées.
  • (Celui) qui a la manie de critiquer, qui ne pense qu’à reprendre (souvent en mauvaise part).