Bête

substantif féminin


  • Être appartenant au règne animal autre que l’homme.
  • Il y a très longtemps, au temps où le merveilleux était chose quotidienne.
  • S’efforcer de trouver la moindre petite erreur, le plus petit détail qui permette de critiquer quelqu’un ou quelque chose
  • Se ressaisir, reprendre le dessus.
  • Animal fantastique que décrit St Jean et qui représente, pense-t-on, l’Antéchrist.
  • Une chose horrible, épouvantable.
  • Animal qui sema la terreur dans une grande partie de la France de 1765 à 1787 et qui se révéla être un loup cervier.
  • Animal mythique dont on menace les petits enfants pour leur faire peur.
  • Ancien jeu de cartes ressemblant au jeu de l’hombre, qui se jouait avec un jeu de piquet à trois et jusqu’à sept joueurs.
  • La mise, la somme qu’on engage au jeu de la bête.
  • Déposer l’enjeu”
  • Gagner les coups”
  • Perdre au jeu de la bête, c’est-à-dire gagner moins de trois levées.
  • Perdre à n’importe quel jeu de cartes
  • Gagner le coup suivant celui où on a fait la bête, regagner l’enjeu qu’on avait perdu, se « refaire ».
  • Recouvrer l’avantage, réparer une perte, un mécompte, une mésaventure”
  • Les bêtes féroces que les Romains faisaient combattre dans les cirques.
  • Les bêtes féroces auxquelles ils livraient les premiers chrétiens.
  • Être livré à un jugement, à une critique féroce et sans pitié
  • Les animaux domestiques de la ferme.
  • La vermine : insectes nuisibles, vers, chenilles, etc.
  • Bête poursuivie à la chasse.
  • Puce d’Amérique du genre
  • Insecte du type ténébrion, grillon domestique, blatte.
  • Lampyre, taupin, scolopendre, ver luisant.
  • Morse.
  • Doryphore”
  • Espèce de blaps; chouette
  • Un train, une locomotive
  • Une motocyclette.
  • Un objet inconnu, indéterminé.
  • Image érotique tirée de Rabelais pour décrire l’acte sexuel
  • Être la personne, la chose qu’on déteste par dessus tout.
  • Un ennemi mort ne peut plus être nuisible.
  • Être sot, inintelligent
  • Affecter la bêtise.
  • Se dit d’un écolier, étudiant, artiste qui travaille avec acharnement pour obtenir des concours.
  • Mari trompé.
  • Protecteur, dans le langage des prostituées.
  • Partie animale dans l’homme, celle des instincts et de la sensualité, que les philosophes opposent traditionnellement à la partie spirituelle, à l’âme.
  • Vivre, mourir sans le concours de la religion.
  • Maxime tirée de Pascal; celui qui veut trop s’élever au-dessus de la condition humaine, risque de retomber beaucoup plus bas encore (expr. citée par