Bénéfice

substantif masculin adjectif ,


  • Avantage que procure une personne ou une chose.
  • Désagrément
  • Gain réalisé par une personne ou une collectivité.
  • Profit égal à la différence entre les recettes et les dépenses, sans en déduire les charges (frais d’administration, d’amortissement, intérêts à payer, impôts, etc.).
  • Profit réalisé, toutes charges déduites.
  • Profit calculé de la façon la plus juste possible, parce que soumis à l’impôt
  • Action visant à intéresser les ouvriers au rendement d’une entreprise en leur attribuant une part des gains réalisés, en espèces ou sous forme d’épargne
  • (attesté dans
  • Spectacle dont la recette est attribuée à une personne, en particulier à un comédien, à un auteur, à une œuvre sociale.
  • Évacuation extraordinaire, spontanée, qui soulage le corps.
  • Diarrhée spontanée sans gravité.
  • Satisfaction d’ordre affectif, émotif ou même matériel qu’un malade trouve dans sa névrose.
  • Terre concédée par les chefs francs, puis par les rois à leurs fidèles, en échange d’un service militaire, et qui prit par la suite le nom de fief.
  • Titre, revenu accordé à une personne, généralement un ecclésiastique, en échange d’un service spirituel.
  • Lieu même où se trouve cette terre, où réside le titulaire d’un bénéfice
  • C’est un avantage qui n’exclut pas toute peine, tout désagrément.
  • Il faut accepter les inconvénients d’une chose qui apporte, par ailleurs, bien des avantages.
  • Il ne peut vivre que grâce à son travail.
  • Ce ne sont pas toujours les personnes méritantes qui obtiennent les meilleures places.
  • (Attestés dans la plupart des dict. gén. du
  • Privilège, faveur accordée par une loi, un souverain.
  • Privilège, faculté accordée par la loi à quelqu’un, d’être soustrait à l’application des règles juridiques normales.
  • Privilège qui soustrait certaines personnes aux clauses d’une loi, en raison de leur âge ou leur permet d’assumer certaines fonctions, malgré leur âge.
  • Sous l’Ancien Régime, droit accordé à un mineur de gérer lui-même ses biens ou de posséder un office.
  • Lettres de chancellerie accordées au mineur pour lui conférer ce droit.
  • Être élu parce qu’on est plus âgé que l’autre candidat ex aequo.
  • Faveur accordée au débiteur de bonne foi, par laquelle celui-ci pouvait échapper à la contrainte par corps en faisant abandon de tous ses biens à ses créanciers.
  • Droit dont dispose la caution (non solidaire), le cédant d’une créance ou le tiers détenteur d’un immeuble hypothéqué de faire surseoir aux poursuites en exigeant du créancier qu’il discute en premier lieu la vente des biens du débiteur principal (attesté dans la plupart des dict. gén. du
  • Droit accordé aux cautions non solidaires d’une dette d’exiger que le créancier divise ses poursuites et les limite à la part de chacune dans la dette
  • (
  • Faculté accordée à l’héritier qui a fait dresser inventaire de la succession dans un délai fixé, de n’accepter celle-ci que dans la mesure où le passif est inférieur à l’actif recueilli.
  • Restriction, réticence, réserve.
  • Qui procure ou qui est susceptible de procurer du gain.



WW